Retour
Parcours VIE
Corporate

Véritable vivier de talents pour RCI Bank and Services, les contrats de Volontariat International en Entreprise (VIE) permettent à de jeunes européens d’acquérir une première expérience professionnelle sur nos métiers clés (finance,  marketing,  contrôle interne,…). Au terme de leur mission, 70% des VIE intègrent RCI Bank and Services en CDI. C’est le cas de Benjamin Honnorat, aujourd’hui Business development manager mobility au sein de la direction de l’innovation et des partenariats.

  • Benjamin, pourquoi avoir postulé à un VIE chez RCI Bank and Services ?
    Après deux années effectuées en alternance au sein de la DIAC (Bordeaux) puis de Nissan Finance (Paris) sur des missions de marketing opérationnel, j’avais envie de donner un tournant international à ma carrière. Mon responsable de l’époque m’a recommandé de me rapprocher des ressources humaines afin de faire un point sur les VIE en lien avec mes compétences. On m’a alors proposé un poste de contrôleur de gestion au sein du département du crédit réseau au Royaume-Uni.
  • Pouvez-vous nous en dire plus sur les missions confiées dans le cadre de votre VIE ?
    J’ai eu la chance d’intégrer la filiale britannique en septembre 2015 : un moment clé pour son activité. Avec l’extension des réseaux de distribution de  Renault et Nissan ainsi que le lancement d’Infiniti, l’activité crédit réseau a été multipliée par deux en l’espace de quatre ans. Mon rôle était donc de penser et de mettre en place un cadre complet de contrôle de l’activité mais aussi de prévisions pour gérer de manière optimale et sure les flux des concessions Renault, Dacia Nissan, et Infiniti du Royaume-Uni. J’ai aussi eu l’opportunité de développer des compétences managériales grâce au recrutement d’un stagiaire ainsi qu’un Graduate qui sont venus m’épauler dans mes missions. C’était très enrichissant ! Le niveau de responsabilité du poste fut également une agréable surprise ; j’échangeais régulièrement avec des chefs de département du siège de RCI Bank and Services mais aussi avec les directeurs financiers locaux de Renault et Nissan. Un niveau d’exigence qui vous tire vers le haut.

Mon VIE a été un réel accélérateur pour ma carrière au sein de RCI Bank and Services.

  • Que vous a apporté cette expérience pour la suite de votre parcours ?
    Au-delà de l’acquisition de nouvelles compétences métiers et managériales, il m’a permis de construire un réseau solide au sein du siège de RCI Bank and Services mais aussi chez Renault et Nissan au Royaume-Uni. C’est en partie grâce à ce réseau que les ressources humaines m’ont proposé plusieurs postes avant la fin de mon VIE, dont le poste de responsable développement business mobilité, au sein de la direction de l’innovation et des partenariats, que j’occupe depuis mai 2017. Ma mission ? Développer l’activité « nouvelles mobilités », autrement appelée « Mobility as a Service » que sont l’auto partage, le co-voiturage, le ride-hailing[1], le smart-parking[2] pour répondre à l’évolution des besoins et usages de l’automobile. Pour ce faire, je rencontre de nombreuses start-up afin d’identifier celles avec lesquelles RCI Bank and Services pourra travailler. Dans cet esprit, nous faisons partie du programme d’open innovation CityMakers, sur lequel nous collaborons avec des partenaires privés et publics pour penser la ville de demain.

Je sais que c’est en grande partie grâce aux responsabilités assumées et les résultats obtenus lors de mon VIE que j’ai obtenu ce poste positionné sur des enjeux clés pour notre entreprise.