Retour
 

Le mot de Jean-Marc Saugier

En 2018, la Banque Centrale Européenne a maintenu ses taux directeurs inchangés et annoncé que ces derniers devraient rester stables au moins jusqu’à l’été 2019. En parallèle, la BCE a progressivement réduit son programme d’achat d’actifs qui est passé de 30 Md€ par mois sur la première partie de l’année à 15 Md€ à partir d’octobre et a pris fin en décembre.  A partir de 2019,  elle réinvestira les montants remboursés sur les titres arrivant à échéance afin de conserver des conditions de liquidité favorables.​

Aux Etats-Unis, le nouveau patron de la Federal Reserve Jerome Powell a relevé à quatre reprises ses taux directeurs portant ainsi la cible des Fed Funds entre  2,25 %  et 2,5 %. Au Royaume-Uni, la Banque d’Angleterre qui avait entamé en novembre 2017 son premier resserrement monétaire depuis dix ans, a relevé son taux directeur en juillet à 0,75 %.

The anticipated global economic slowdown and the end of the central banks’ accommodating monetary policies gradually altered the macro-economic climate that prevailed at the beginning of the year. The trade war between the United States and China, the United Kingdom’s breakaway from the European Union and the budgetary negotiations between Italy and Brussels also contributed to heightened volatility. Against this backdrop the markets reverted to risk aversion mode in the second half of the year, evidenced by a fall in equities markets[1] and widening credit spreads[2]

Après un pic à 0,50 % en février, le taux de swap 5 ans termine en baisse de 12 bp à 0,20 %.

RCI Bank and Services a émis l’équivalent de 2,9 Md€ sous format obligataire public. Le groupe a lancé successivement une émission à taux variable de 750 M€ sur cinq ans, une émission double tranche pour 1,3 Md€ (trois ans taux fixe 750 M€, sept ans taux variable 550 M€), puis une émission à huit ans taux fixe pour 750 M€. En parallèle l’entreprise a émis 125 MCHF à taux fixe sur cinq ans, cette opération permettant à la fois de diversifier la base d’investisseurs et de financer les actifs libellés dans cette devise.

En parallèle, trois émissions sous format privé à deux et trois ans ont également été réalisées pour un montant total de 600 M€.

Sur le segment du refinancement sécurisé, RCI Bank and Services a placé une titrisation publique adossée à des prêts automobiles en France pour 722,8 M€ répartis entre 700 M€ de titres senior et de 22,8 M€ de titres subordonnés.

Cette alternance de maturités, de types de coupons et de formats d’émission, s’inscrit dans la stratégie de diversification des sources de financement poursuivie depuis plusieurs années par le groupe et permet de toucher le plus grand nombre d’investisseurs.

En complément, les entités du groupe au Brésil, en Corée du Sud, au Maroc, en Argentine et pour la première fois en Colombie ont également emprunté sur leurs marchés de capitaux domestiques.

La diversification des sources de financement et la politique financière prudente menée par le groupe depuis plusieurs années permettent de sécuriser l’accès de l’entreprise à la liquidité et renforcent ainsi la solidité du bilan.

 

RCI Bank and Services dispose de sources de financement diversifiées lui permettant de financer sa croissance.