Retour
 

Amérique Latine : une région ouverte aux nouvelles mobilités

Nissan Latin America a conduit une étude sur 5 769 personnes (hommes et femmes âgés de 18 à 65 ans) dans 5 pays d’Amérique latine : l’Argentine, le Brésil, le Chili, la Colombie et le Pérou sur leurs perceptions concernant la mobilité, les véhicules électriques ou autonomes. Quelques-uns des principaux enseignements ? 8 sud-américain sur 10 sont prêts à acquérir un véhicule électrique. 69% d’entre eux se sont déclarés prêts à utiliser un véhicule autonome.

 

Possibilités d'introduire des véhicules électriques

80% des répondants seraient prêts à acheter un véhicule électrique, qu’ils considèrent comme un moyen de réduire la pollution de l’air. 73% pensent que recharger son véhicule électrique est moins coûteux que les carburants classiques. L'étude montre que le développement du véhicule électrique est possible en Amérique latine, grâce aux perceptions positives qu’en ont les sud-américains.

Véhicules autonomes

54% des sud-américains possèdent une opinion positive du véhicule autonome, principalement sur la façon dont ceux-ci peuvent aider à améliorer la mobilité et la sécurité dans les rues des villes latino-américaines. Pour 58% d’entre eux, les véhicules autonomes amélioreraient la mobilité dans leurs villes et 6 sur 10 pensent que les déplacements seraient beaucoup plus agréables. 70% pensent que le nombre d’accidents de la route diminuerait grâce au véhicule autonome et 72% ont déclaré que les accidents seraient également moins graves. Enfin, 64% d’entre eux seraient prêts à acquérir un véhicule autonome si le coût était semblable à celui d'un véhicule traditionnel.

Ces résultats montrent un niveau d'acceptation positif dans la mesure où ces technologies peuvent contribuer positivement à la qualité de l'air, aux temps de trajet et à la sécurité routière.

 

Télécharger l'étude complète ici.